artiste peintre-sculpteur



gillbaise@gmail.com
06 13 14 73 52
28 rue des tables claudiennes 69001 Lyon France

Au tout début, j’ai voulu dessiner et peindre pour donner mon point de vue sur le monde. Influencée au départ par la B.D., le psychédélisme, la figuration libre, les modernes, autant que par le blues ou la funk ou bien l’actualité, cette période d’apprentissage sur le tas m’a permis d’expérimenter des techniques, de me confronter au public, de mieux comprendre l’histoire de l’art, d’évoluer…
Avant d’aborder le volume, j’ai ressenti le besoin de sortir du cadre et ainsi de créer une série de tableaux sur bois découpé.

L’étape suivante a été d’entrer dans l’espace par les volumes, la matière, la vibration du bois. Une fois la technique de sculpture en main, je me suis mis à répondre à l’appel des formes.
J’improvise en me laissant guider par un support simple : branchages glanés, bois de récupération, arbres morts ou souches sur site …
Ce support établit avec le spectateur, au delà de la représentation, une connivence implicite sur l’importance de notre lien à la nature, au cosmos, sur la nécessité d’une sobriété écologique et renvoie à des cultures populaires, à des gestes sans âge.
Se servir du bois mort pour saisir les humains en mouvement ou faire surgir un bestiaire, c’est aussi frôler le mystère du vivant.

En sortant de l’atelier, j’ai pu intervenir dans le paysage ou l’espace public par des installations et sculptures pensées et réalisées in situ, donner à voir tout le processus de création en direct, rencontrer tous les publics.

Ces dernières années, je reviens aussi au dessin dans un rapport plus intime. En m’appuyant sur un texte, je renoue avec le commentaire tout en appliquant la même technique d’improvisation sous contrainte. De la même manière que les branches ramassées dictent leurs sujets par leurs formes, les pubs, les articles de magazines et surtout les définitions des grilles de mots fléchés, textes courts et propices aux interprétations, imposent leurs images, courtes histoires ou slams visuels.